Max et Charlotte pour vous servir

Et si on faisait le point sur le défibrillateur et sur son utilisation ?

Depuis une dizaine d’années, je m’engage auprès d’une association d’aide humanitaire française. Parmi les actions auxquelles je participe il y a les formations aux gestes des premiers secours. Et je suis toujours ravie quand je vois que le nombre de participants augmente de plus en plus. Je trouve que c’est très important que les Français soient formés à ces gestes et aussi, à l’utilisation des défibrillateurs. D’ailleurs, à propos des DAE, je suis très surprise par les idées reçues qui circulent. C’est pourquoi, aujourd’hui, j’ai voulu publier un article sur ces appareils car il me semblait important de faire un point pour éviter que de mauvaises informations soient propagées.

Un dispositif qui peut être utilisé par tout le monde

Régulièrement, lors des formations, des participants me disent « il faut absolument être formé pour se servir d’un défibrillateur ». Je ne sais pas d’où vient cette idée mais sachez qu’elle est fausse ! En effet, cet appareil est assez simple d’utilisation : il faut simplement suivre les indications qui sont notées dessus ou émises par la machine. Tout est clairement indiqué afin que justement, tout le monde puisse s’en servir, même si c’est la première fois. De même, il est possible de l’utiliser sur un enfant ou sur une personne qui porte un stimulateur cardiaque. Dans ce cas, il faut juste placer les électrodes un peu plus bas.

Un appareil que l’on devrait retrouver partout

Il y a un autre point que je trouve désolant, c’est l’absence de défibrillateurs dans de nombreux endroits. Ces dispositifs peuvent sauver des vies et on devrait en trouver à chaque coin de rue ! J’exagère peut-être mais il faudrait vraiment qu’il y en ait davantage en France, tant dans les lieux publics que privés, en intérieur comme en extérieur. Leur signalisation devrait aussi être renforcée pour qu’on puisse les localiser très rapidement. On en a donc encore de gros progrès à faire en France mais je suis persuadée que si tout le monde s’y met, on peut vite rattraper notre retard. Enfin, cela reste mon avis, vous avez le droit de ne pas être d’accord avec moi et mes propos n’engagent que moi, je le rappelle !

Laisser une réponse

*