Max et Charlotte pour vous servir

Les palplanches, du matériel utilisé depuis fort longtemps sur les chantiers

Lors de certains travaux, il est indispensable de mettre en place des palplanches, notamment pour l’étayage des fouilles. Elles permettent de consolider un sol et d’éviter les risques d’éboulement. On les utilise aussi parfois pour le renforcement de digues. Il faut les enfoncer dans le sol ce qui nécessite du matériel spécifique. D’ailleurs, il existe plusieurs techniques de mise en place : par vibration, avec presse hydraulique et par battage. De même, on trouve différents modèles, en acier notamment. Et il s’avère également que l’origine de ces éléments remonte à l’époque romaine !

Des équipements très utiles pour éviter des éboulements

En effet, il semblerait que les Romains se servaient déjà de palplanches pour former des enceintes ou des barrages. Mais à leur époque, elles étaient fabriquées avec du bois. Elles permettaient de poser les fondations d’un ouvrage. De nos jours, on trouve plutôt du matériel en acier que les professionnels peuvent louer ou acheter. Grâce à ces équipements, on peut constituer un mur de soutènement par exemple ou consolider une galerie pour ne pas que les parois et la terre s’écroulent. Les dimensions, le poids et la résistance varient selon les références. Peut-être en avez-vous déjà vu. Elles ont une forme de pieu profilé ou de U si vous préférez.

Des pièces plus résistantes au fil des années

Jusqu’au 20ème siècle, on trouvait donc des modèles en bois. Puis de 1910 à 1960 environ, ils étaient en béton armé. Leur coût était donc plus économique mais ils avaient aussi quelques inconvénients. C’est pourquoi ils ont vite été remplacés par des palplanches en acier. Ces dernières sont très pratiques car elles sont solides, faciles à mettre en œuvre et ont une longue durée de vie. Plusieurs profils sont à la disposition des professionnels ainsi, quels que soient la nature du terrain et leurs travaux, ils peuvent trouver le bon matériel. Voici les caractéristiques techniques des modèles existants.

Laisser une réponse

*